XXIe édition des Olympiades de physique à Paris

La Fondation a contribué au financement du séjour d’Anne COTTE, Charlotte BEGOUEN et Julia CHETBOUN pour les Olympiades de physique à Paris.

Le 7 et le 8 février 2014 ont eu lieu les XXIe Olympiades de PHYSIQUE France. Charlotte Begouen, Anne Cotte et Julia Chetboun se sont brillamment illustrées en présentant leurs travaux sur la réalisation d’un pendule de Foucault. Elles ont mis au point une méthode optique permettant de mesurer la vitesse de rotation de la Terre sur une durée très courte de cinq minutes (angle de rotation de 0,18° par minute).

Elles ont ainsi remporté le deuxième prix du Jury. Cette performance est à souligner sachant que 80 équipes ont concouru pour les trois premiers prix du Jury.

Témoignage de nos finalistes :

«À la sortie de notre oral de TPE, fières de notre performance et du travail accompli vis à vis d’un projet qui nous avait passionné tout au long de l’année, notre professeur de physique nous a alors parlé des Olympiades de physique. Immédiatement attirées par l’idée d’avoir accès à une telle expérience et heureuses de pouvoir approfondir notre projet sur le Pendule de Foucault (peut-être même aller dans la ville berceau de cette expérience !), nous avons acquiescé sur le champ. À vrai dire, à ce moment-ci, se rendre en finale nous paraissait lointain et guère réalisable.

La rentrée suivante, toujours motivées, nous nous sommes repenchées sur notre projet et avons mis en place des réunions hebdomadaires. Ces dernières étaient partagées entre expériences, réalisables grâce à la grande aide du personnel scientifique du laboratoire, et travaux théoriques. Peu à peu, nous avons peaufiné notre travail et précisé nos mesures; l’idée de se qualifier pour la finale ne nous semblait plus si absurde.

Le jour du concours inter-académique, nous nous sommes rendues au centre ville dans les locaux d’Ubi France où de nombreuses dispositions avaient été prises pour notre visioconférence. Le stress montait et parallèlement nous comprenions la chance que nous avions de pouvoir participer à une telle expérience. L’oral s’est bien déroulé et nous avons reçu les résultats l’après-midi même. Nous nous sommes senties très fières de notre travail et particulièrement excitées lorsque nous avons reçu la nouvelle de notre qualification à la finale à Paris.  Comme après la précédente sélection, nous nous sommes remises à travailler de nouveau sur notre dossier écrit et notre présentation orale,  cherchant à préciser au maximum notre démarche.

Notre séjour à Paris de 4 jours a été énormément rempli lors duquel nous avons pu visiter des laboratoires de l’école Normale Supérieure de Paris avec des étudiants en thèse et même assister à l’expérience d’un prix Nobel. De plus, nous avons présenté de nouveau notre projet à un jury, puis à un plus grand public sur un stand dans le Palais de la Découverte.

Nous sommes reparties à Montréal, comblées par ce séjour enrichissant, par la rencontre d’autres jeunes intéressés par la science et ayant produits des projets des plus complets et originaux,  fières de notre deuxième place et de notre travail qui a porté ses fruits.

Nous tenons à remercier tout particulièrement :

  • Monsieur Defrance et Monsieur Ronan Jourdain (société UbiFrance)
  • Monsieur Jauzin (A.E.F.E.)
  • Madame Dancre (comité organisateur des Olympiades de physique)
  • Monsieur  Patrice Jolivet (Fondation du Collège Stanislas)
  • Monsieur Benamer Mohamed (technicien du laboratoire de science physique) et l’équipe d’André Carpentier
  • Et enfin Monsieur PELETON et Monsieur LE GOUËFFLEC, nos professeurs,  pour leur contribution à la réussite de ce projet. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

20140219123200-507ad7d4

 

20140219123233-365880ce